Accueil - Ma généalogie - Contrats de mariages - Dossiers - Liens - Me contacter

Dossiers du mois

Retour Sommaire

Un peu de vocabulaire


Apanage:
Concession par un roi ou un prince, un membre de sa famille (fils ou frre), dune terre et des pouvoirs de ban qui y sont attachs, en compensation de la couronne rserve lan.


Ban:
Bannus, terme dorigine germanique dun usage trs courant dans la socit mdivale, dsigne le pouvoir politique suprieur ou sa manifestation. Il est dlgu aux officiers du souverain, puis, dans le cadre fodal, il est exerc par tous ceux qui assurent le gouvernement. Il dsigne alors lautorit immdiate et directe. Le seigneur banal exerce ce pouvoir de commandement que na pas le seigneur foncier ordinaire; ladjectif banal dsigne les lieux et services spcialiss quil met la disposition de la communaut et pour lusage desquels il peroit une redevance: le four banal, le moulin banal. Les banalits constituent lensemble des taxes quil a le droit dexiger.


Bnfice:
Beneficium, en droit canonique, dsigne une charge ecclsiastique et la masse de biens qui le rmunre. Il est charge dmes si le service des fidles lui est attach: lpiscopat, le prtre de paroisse (le cur, curatus, celui qui a la charge) sont des bnfices charge dmes. En revanche, les canonicats (charge de chanoine, membre dun chapitre piscopal ou dune collgiale particulire) nont pas de charge dmes, ils sont sine cura animarum, do le franais sincure, un emploi bien rmunr mais sans vrai travail effectuer.


Cens et champart:
Loyers de la terre qui donne droit au paysan de sinstaller sur la terre dun seigneur. Le cens est fixe, le champart est calcul en fonction de la rcolte.


Clerc:
En latin ecclsiastique clericus, du grec klrikos (de klros, lot, fonction). Le terme dsigne un homme dEglise, celui qui a reu la tonsure. On peut donc devenir clerc sans recevoir pour autant lordination. Le clerc qui se marie perd simplement ses privilges, notamment de juridiction, et son aptitude recevoir des bnfices ecclsiastiques.


Comte:
Du latin comes, comitis (compagnon). Aux temps mrovingiens et carolingiens, il dsigne le reprsentant du roi dans la circonscription administrative de base, le comt (pagus). Lhonor comtal est lun des plus importants avec lpiscopat. Mais, par ldit de Kierzy-sur-Oise de 877, Charles le Chauve concde provisoirement lhrdit la fonction, qui peu peu sinstalle dfinitivement. Dsormais, le comte est lun des titulaires suprieurs de la hirarchie fodale.


Coutumes:
Du latin consuetudines (droits, coutumes), cest lensemble des redevances perues dans une seigneurie. Dans les pays qui nont pas conserv le droit crit dorigine romaine, le terme dsigne lensemble des usages et des coutumes judiciaires dune rgion donne.


Defensor civitatis:
Littralement, dfenseur de la cit. A lorigine, la charge de defensor est cre dans lEmpire romain en 364 par Valentinien 1er pour protger les habitants des cits des exactions des puissants et des menaces extrieures. Avec laffaiblissement de lEmpire romain dOccident et sa disparition en 476, les invasions barbares et les troubles qui sensuivent, ce sont les vques, seule autorit rester debout, qui exercent de fait la fonction de defensor civitatis.


Evque:
Du latin episcopus, issu du verbe grec episkipein, surveiller. Chef de la communaut chrtienne, il dirige le clerg et le peuple. En dehors de ses fonctions proprement religieuses, lvque joue un rle social et politique trs important: comme vassal, il est tenu dassister la cour de son seigneur, roi ou prince territorial. Il lui doit aussi un contingent militaire.


Fodalit:
Forme dorganisation politique et sociale dEurope occidentale du IX e au XIII e sicle, caractrise par lexistence de fiefs, et qui repose sur les obligations rciproques entre un seigneur et son vassal. Amorce en 843 par le partage de lEmpire carolingien, elle se termine sous le rgne de Philippe le Bel.


Fief:
Le feodum (etymologie discute) est lorigine une allocation dargent, de denres pour services rendus, mais trs vite, il entrane lattribution dun bien foncier, ou dun ensemble de droits, pour rmunrer les services dun homme libre appartenant en gnral la classe des hommes de guerre, les milites. Le seigneur donne un fief, celui qui le reoit devient son vassal et lui doit fidlit, conseil et service des armes. Le fief est rapidement hrditaire en ligne directe, et son titulaire est appel feudataire.


For:
Du latin forum, tribunal, autorit judiciaire comptente. Le privilge du for rserve le jugement des clercs au tribunal de lvque, lofficialit.


Formariage:
Impt vers par le serf qui lautorise se marier lextrieur de la seigneurie.


Hommage:
Crmonie qui consiste se rendre vassal dun seigneur en sagenouillant devant lui, en mettant ses mains dans les siennes, en prononant un serment de fidlit et en changeant un baiser de paix (facultatif). Ce rituel est conclu par linvestiture du fief.


Immunit:
Par le principe de limmunit, le roi ou lempereur soustrait un territoire dpendant dune abbaye lautorit du comte et le transfre celle de labb. Limmunit est territoriale, non personnelle. Limmuniste est, sur la terre, le reprsentant du roi. Il en exerce alors les pouvoirs de justice et de police.


Mainmorte:
Impt particulier pay par le serf lorsquil peroit un hritage.


Milites:
Miles est un terme latin qui dsigne le soldat, lhomme darmes. Au moyen Age classique, miles sera souvent mis pour chevalier. Les milites constituent une classe, une aristocratie militaire qui forme lossature du systme fodal. Le mtier des armes et le pouvoir de gouverner sappelle de ce fait militia.


Missi dominici:
De missus, envoy, et dominicus, seigneur, lexpression est toujours employe au pluriel car les missi vont par deux: un comte et un vque ou un abb.


Official:
Du latin officialis, celui qui remplit un officium, une charge officielle. Dsigne exclusivement le juge auquel lvque a dlgu ses pouvoirs judiciaires.


Ordre:
1.Organisation hirarchique du monde et de la socit. Chacun des trois ordres se dfinit par un droit particulier et par une fonction: ceux qui prient (les clercs), ceux qui combattent (les chevaliers) et ceux qui produisent (les paysans). Cette vision de la socit sexprime surtout partir du XI e sicle et devient institutionnelle en France au XIV e sicle, lorsquon distingue au sein des assembles les trois tats que sont le clerg, la noblesse et les procureurs des villes (bourgeois).
2.Ensemble de monastres unis par une structure commune et obissant la mme rgle. On distingue trois types dordres: ceux issus de la rforme carolingienne (Cluny), les ordres crs aux XI e XII e sicles (Cteaux, Chartreuse) et les ordres mendiants (frres mineurs, prcheurs, carmes).


Patron collateur:
Dsigne le fondateur de la paroisse et ses successeurs, qui exercent le droit de patronage sur la paroisse. Ce peut tre une abbaye, cest alors labb qui nomme le cur, ou un lac. Le patronage induit la proprit de lglise-btiment. En thorie, elle doit tre partage entre les hritiers, mais des dispositions royales et conciliaires linterdisent. En revanche, le collateur garde son profit une partie des dmes. Ce systme survit sous lAncien Rgime et disparat avec la suppression des droits fodaux par la Constituante, le 4 aot 1789.


Rgalien:
Littralement, royal. Les pouvoirs rgaliens sont les pouvoirs suprieurs du roi. On utilise encore le terme aujourdhui pour dsigner lexercice dun pouvoir rserv au chef dEtat: la grce est un droit rgalien.


Taille:
Impt direct qui apparat aprs 1050. Il sert payer la protection du seigneur. Au XIV e sicle, la taille devient impt royal.



Retour Sommaire


Thierry Messien - 7520 Templeuve en Dossemez (Belgique)